Bruits, couleurs et odeurs

Publié le par GV

Non, il ne s'agit pas ici de dénigrer une partie de la population... Simplement il fait beau en ce 8 mars 2007, un vrai temps printanier avec son soleil, ses odeurs...
C'est formidable comme la mémoire olphactive et la mémoire auditive peuvent renvoyer comme souvenirs quand elles sont titillées...
Et là je pense à mon petit village au printemps, avec l'odeur des jacinthes du Bois Impérial qui embaument dans toute la commune. Avec le retour de la chaleur, les taches de couleur des premières fleurs qui apparaissent dans les pelouses : le jaune des jonquilles, le bleu des jacynthe, le blanc des paquerettes, le vert de l'herbe tendre et des feuilles qui poussent... Côté bruit, ce sont les premiers croassements des grenouilles dans les bassins de la sucrerie de Boiry, la nuit, et, le jour, le coucou dans les bois.
Puis vient l'été, les sauterelles se font entendre, parfois, la nuit, un chevreuil aboit (on dirait vraimment un chien). Côtè odeur, ce sont celles des moissons... Les tâches jaune pâle des champs de céréales se voient à perte de vue...
Les odeurs d'automne sont liées à la campagne des betteraves : Odeur des pulpes de betteraves, de l'usine fabricant des granulés à partir de ces légumes. Pour les bruits se sont les coup de fusil (c'est la chasse) et les claquements secs des parois des remorques des camions allant vers la sucrerie. Ces sont aussi les "croa croa" des corbeaux survolant la commune vers le bois. Le rouge et l'orange des feuilles mourantes se conjuguent dans des tons infinis...
Puis vient l'hiver, en général la couleur dominante est le marron des champs nus et des arbres sans feuilles. Le blanc aussi, celui des nuits de gelées et des périodes neigeuse. Hélas il y a de moins en moins de période de neige et elles sont de plus en plus courtes.

Publié dans Nostalgie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article